Blog et articles

KMG 2.0 Structure du programme d’études

Curriculum Structure

Comprends d’abord la structure

C’est le point de départ pour comprendre le système KMG 2.0 et il est essentiel que les instructeurs comprennent qu’il diffère du programme précédent. Absorbe les significations de chaque section car elles affecteront la façon dont tu enseigneras, formeras et noteras en tant qu’instructeur.

Principes

Dans le programme d’études G et E, la première section est celle des principes. Les principes du système sont ainsi intégrés dans le programme d’études et nous les avons incorporés dans la notation G et E.

Pilier technique

À première vue, cela semble simple, mais note quelques différences :

  • Les trois sections du système sont présentes à chaque niveau: Le nouveau programme scolaire intègre désormais dans chaque niveau les trois sections du système : autodéfense, combat et lutte, 3e partie.
  • Toutes les techniques ne sont pas égales: Immédiatement après la section sur les principes se trouve le commentaire : Les compétences du pilier technique marquées d’un * doivent figurer dans l’épreuve de notation. D’autres sont facultatives, selon ce que déterminera l’examinateur. Il s’agit de s’assurer que nous testons les techniques “essentielles” du système dans le cadre du pilier technique de chaque notation. Dans la méthode de notation KMG 2.0, l’examen des différentes techniques n’occupe plus une place aussi importante qu’auparavant (maximum 50 % du temps total de notation et de la note). Il est préférable de consacrer ce temps à l’examen des principes fondamentaux.
  • Améliorer les compétences, l’expérience et les connaissances: Il s’agit du début du pilier technique de chaque niveau et d’un rappel que le matériel que vous et vos stagiaires avez couvert dans les niveaux inférieurs doit être pratiqué pour affiner la compétence tout autant que le matériel dans le niveau de classe actuel. Beaucoup de ces éléments et techniques sont fondamentaux pour d’autres composants du/des niveau(s) suivant(s). Un exemple simple est le coup de poing droit de base ou la défense intérieure enseignée pour la première fois en P1. Les stagiaires ne peuvent absorber et exécuter qu’une quantité limitée de choses à n’importe quel niveau, et il faudra un effort d’entraînement supplémentaire important au-delà du niveau P1 pour maîtriser cette frappe ou cette défense afin de la rendre efficace dans une situation de la vie réelle. De même, pour toutes les autres compétences.
  • Regroupement par sujet: Le matériel est maintenant regroupé par sujet (ou “familles”) comme la frappe, la contre-attaque, le grappin, etc., car il existe un lien, parfois peu évident, entre le matériel d’un niveau et celui qui le précède ou le suit. Cela nous permet d’élaborer les tableaux de progression horizontale pour chaque matière et permet aux instructeurs d’élaborer des plans de cours par matière comme moyen privilégié d’enseigner le système KMG 2.0 et pas seulement par niveau scolaire.

Pilier tactique

Les tactiques sont des concepts concernant les moyens d’obtenir un avantage sur un adversaire exécutés de différentes manières en utilisant différentes techniques, souvent limitées seulement par l’ingéniosité. Il y a ici un certain degré d’expression ou d’interprétation ouverte, comme il se doit. Nous sommes tous différents. Rappelle-toi que la gestion d’un incident violent est un processus, pas une technique.

Applications, exercices et simulations

Cette nouvelle section représente l’un des changements majeurs de KMG 2.0. Il ouvre le système à différentes façons de voir et de résoudre les problèmes liés à l’autodéfense, au combat et à la protection d’autrui. Cela signifie que le système est vivant, qu’il se développe et qu’il s’adapte.

  • Applications, exercices et simulations: Le matériel de cette section présente des problèmes ou des défis qui sont résolus de différentes manières en fonction des connaissances, des expériences, des capacités et des préférences du stagiaire. Note que les façons spécifiques de répondre données dans les fiches du programme d’études sont des solutions définies pour des problèmes définis mais servent juste de recommandations. Les stagiaires peuvent trouver des façons différentes et peut-être plus adaptées à leur personnalité de traiter les problèmes présentés et leur chronologie. Mais ces moyens doivent être conformes au cadre du KMG (ses composants, techniques, tactiques et principes et leur intégration correcte, et doivent être approuvés par des instructeurs hautement qualifiés).
  • Choix des exercices, des simulations et des scénarios: Note le commentaire : Les instructeurs peuvent choisir d’autres exercices dans le matériel d’exercice du KMG. L’examinateur du test sélectionnera les exercices pour la notation..

    Les propriétaires d’école et les instructeurs sont ainsi libres d’utiliser les exercices suggérés ou d’en choisir d’autres qui, selon eux, peuvent donner aux stagiaires l’expérience requise. Comme les examinateurs du test choisissent les exercices à noter, les stagiaires ne seront pas prévenus à l’avance de ce qui les attend, comme lors d’une confrontation à l’extérieur de l’établissement de formation.

Pilier mental

Cette section contient des exercices pour développer le côté mental. Les examinateurs ne les testeront pas directement (avant le grade de G1). Le test des capacités mentales se déroule principalement dans le cadre des exercices, des simulations et des scénarios de formation et de classement.

Pilier physique

Cette section contient des exercices pour développer le côté physique. L’examinateur du test peut les intégrer dans la notation ou de préférence dans un pré-test pour gagner du temps. Le véritable test des capacités physiques a lieu dans le cadre des exercices, des simulations et des scénarios de formation et de classement.

Les exigences décrites dans chaque classe sont une recommandation, et non une obligation à remplir pour réussir le test.

Plus…

Dix choses à savoir sur KMG 2.0

Les changements apportés par KMG 2.0 sont généralisés, il s’agit donc d’un changement de système et non d’un changement de programme. Ce que nous enseignons, comment nous enseignons, comment nous formons et comment nous testons, sera mis à niveau par étapes au cours des prochaines années et cela nous mettra tous au défi. Il sera facile de retomber dans les vieilles habitudes, nous devons donc y être attentifs.

Présentation de KMG 2.0

KMG 2.0 est une mise à jour générale de ce que nous formons, de la façon dont nous formons, de la façon dont nous enseignons et de la façon dont nous testons.

Les stagiaires KMG sont concernés, mais c’est sur vous, nos instructeurs, en particulier nos instructeurs seniors, que le changement est le plus important. Nous avons passé de nombreuses années à nous habituer à former, enseigner et tester d’une certaine manière. Nous te demandons maintenant d’accepter le défi de faire toutes ces choses mieux et un peu différemment. En faisant cela, en tant qu’organisation et système, nous continuerons à montrer la voie et nous deviendrons tous de meilleurs pratiquants du Krav Maga.

5 choses sur notre façon de nous entraîner

#1 Entraînement en direct / Exercices de synthèse / Exercices de combat
L’entraînement “en direct” consiste à s’entraîner avec un partenaire qui bouge de façon imprévisible, qui se déplace continuellement en opposition à nous (il n’attaque pas une fois puis s’arrête comme dans les premières étapes de l’entraînement technique) avec un degré de force qui nous met à l’épreuve. Il ressemble davantage à un adversaire réel ou vivant. Il ne faut pas confondre l’entraînement en direct avec le simple “combat”, comme dans les cours d’arts martiaux. C’est beaucoup plus important que cela. L’entraînement en direct comprend également la poursuite de l’attaquant, le retour de l’attaquant et la gestion d’une série d’attaques et d’actions. Les exercices de synthèse, les simulations et les exercices de combat devraient désormais faire partie de (presque) toutes les séances d’entraînement.

9 choses sur ce que nous formons

#1 Actions fondées sur des principes
– Les principes de système et de fonctionnement font partie du programme d’études des niveaux G et E et des tests de classement associés. Les techniques du programme d’études sont des exemples de principes en action, mais ce ne sont que des exemples. Ils ne définissent pas et ne peuvent pas définir l’ensemble des actions (techniques) possibles dans le système.

Loading