Blog et articles

Enseigner les compétences dans le GIC

Enseigner les compétences dans le GIC

par Jan Tevini

Les participants au cours d’instructeur général du KMG ont des antécédents et des motivations différents :

  • certains sont déjà des pratiquants avancés du Krav Maga,
  • certains ont une longue histoire de formation aux arts matériels,
  • certains sont déjà instructeurs dans différents domaines de l’éducation physique,
  • certains ne se sont jamais entraînés activement au Krav Maga,
  • Certains ne veulent pas devenir instructeurs, mais “sauter” quelques niveaux et faire l’expérience d’une formation très intensive.

Quelle que soit la situation de départ de chacun, l’objectif de tous les membres du GIT est de mener chacun d’entre eux à un test de CPG réussi. Comme le test final se compose de deux parties d’égale importance – le test technique et le test pédagogique – ces deux sujets sont abordés dans chaque cours d’instructeur.

Dès les premiers jours, chaque participant commencera à vivre sa première expérience d’enseignement.

De zéro à l’échauffement

En s’appuyant sur le manuel de l’instructeur, les exemples et les cours de l’instructeur GIT, les participants doivent s’occuper de la planification et de l’exécution de leurs propres programmes d’échauffement. Ce processus commence dès les premiers jours de la formation du moniteur et, en général, chaque participant devrait avoir eu l’occasion de présenter un échauffement de groupe complet au cours de la première partie du cours de formation générale.

Outre l’apprentissage d’un modèle simple (copier-coller), le défi pour chaque participant est d’utiliser sa propre expérience de “chauffage du moteur” avec les connaissances et les théories des routines d’échauffement normalisées du KMG. Un retour d’information approfondi de la part du membre du TIG aidera non seulement l’individu, mais aussi le groupe tout entier à accroître ses compétences en la matière.

De l’échauffement à l’enseignement d’une technique

La discipline suprême d’un instructeur KMG est bien sûr l’instruction ou l’enseignement. Mais qu’est-ce que cela signifie ? L’instruction peut être définie comme “donner des connaissances à quelqu’un”, tandis que l’enseignement en général “amène ou aide une personne à apprendre comment faire quelque chose en lui donnant des leçons et/ou en lui montrant comment faire”. Cela peut se faire par principe, par l’exemple ou par l’expérience. D’après ce que nous comprenons, il n’y a pas une seule façon d’optimiser. C’est pourquoi la façon dont KMG transmet les principes, les connaissances et l’expérience à ses étudiants et à ses instructeurs est unique et multidimensionnelle.

L’une des conférences les plus précieuses et les plus importantes données par les instructeurs du CPG s’intitule “Enseigner une nouvelle technique”. Nous te révélons ici le schéma directeur pour devenir un instructeur à succès en discutant de la structure et des moyens qui sont les mieux utilisés pour accélérer l’apprentissage chez les êtres humains.

Ces informations aideront tous les futurs instructeurs à mieux comprendre le système, le “pourquoi” et le “comment” nous faisons ce que nous faisons et de quelle manière cela a un impact sur nos élèves.

C’est surtout dans la deuxième partie du GIC que les stagiaires relèvent le défi d’instruire par eux-mêmes. Afin de créer un “environnement d’apprentissage sûr”, tout le monde commence à enseigner à des micro-groupes (entre 2 et 4 personnes). Afin de maximiser le processus d’apprentissage, il y a du temps pour un retour d’information par les pairs après chaque tour d’instruction. Non seulement les commentaires des instructeurs et des accompagnateurs du TIG sont bénéfiques pour le développement des artistes-interprètes, mais tous ceux qui expriment leurs idées et leurs recommandations auront un effet d’apprentissage.

Plus les instructeurs prospectifs acquièrent d’expérience en matière d’enseignement, plus ils sont amenés à relever de nouveaux défis, comme donner un retour d’information collectif et individuel pendant l’instruction, ou faire face à des élèves qui posent problème.

Du début à une fin sans fin de la pratique réflexive.

Les derniers jours du cours, chacun doit prouver qu’il est capable de diriger avec succès une classe entière avec éloquence et professionnalisme. Pour atteindre cet objectif, il faut passer du statut d’élève à celui d’instructeur. L’absorption de connaissances, l’acquisition d’expérience par la pratique et l’ambition constante de devenir un meilleur instructeur, associées à la volonté de donner et au sentiment de responsabilité à l’égard des élèves, sont essentielles pour répondre aux normes.

Plus tôt tu adopteras l’idée d’être un “praticien réfléchi”, plus vite tu te développeras et t’amélioreras personnellement – et pas seulement en Krav Maga.

Le “praticien réflexif” réfléchit à sa propre action (réflexion dans l’action, réflexion après l’action) afin de s’engager dans un processus d’apprentissage continu (savoir en action).

Tu seras capable d’utiliser un répertoire de compréhensions, d’images et d’actions, non seulement pour résoudre des situations troublantes, mais aussi pour te développer constamment en posant les questions essentielles suivantes et en y répondant.

  • Que dois-je faire ?
  • Comment faire ?
  • Qu’est-ce que cela signifie pour moi et pour ceux sur qui j’ai un impact ?

Plus…

Dix choses à savoir sur KMG 2.0

Les changements apportés par KMG 2.0 sont généralisés, il s’agit donc d’un changement de système et non d’un changement de programme. Ce que nous enseignons, comment nous enseignons, comment nous formons et comment nous testons, sera mis à niveau par étapes au cours des prochaines années et cela nous mettra tous au défi. Il sera facile de retomber dans les vieilles habitudes, nous devons donc y être attentifs.

Présentation de KMG 2.0

KMG 2.0 est une mise à jour générale de ce que nous formons, de la façon dont nous formons, de la façon dont nous enseignons et de la façon dont nous testons.

Les stagiaires KMG sont concernés, mais c’est sur vous, nos instructeurs, en particulier nos instructeurs seniors, que le changement est le plus important. Nous avons passé de nombreuses années à nous habituer à former, enseigner et tester d’une certaine manière. Nous te demandons maintenant d’accepter le défi de faire toutes ces choses mieux et un peu différemment. En faisant cela, en tant qu’organisation et système, nous continuerons à montrer la voie et nous deviendrons tous de meilleurs pratiquants du Krav Maga.

5 choses sur notre façon de nous entraîner

#1 Entraînement en direct / Exercices de synthèse / Exercices de combat
L’entraînement “en direct” consiste à s’entraîner avec un partenaire qui bouge de façon imprévisible, qui se déplace continuellement en opposition à nous (il n’attaque pas une fois puis s’arrête comme dans les premières étapes de l’entraînement technique) avec un degré de force qui nous met à l’épreuve. Il ressemble davantage à un adversaire réel ou vivant. Il ne faut pas confondre l’entraînement en direct avec le simple “combat”, comme dans les cours d’arts martiaux. C’est beaucoup plus important que cela. L’entraînement en direct comprend également la poursuite de l’attaquant, le retour de l’attaquant et la gestion d’une série d’attaques et d’actions. Les exercices de synthèse, les simulations et les exercices de combat devraient désormais faire partie de (presque) toutes les séances d’entraînement.

9 choses sur ce que nous formons

#1 Actions fondées sur des principes
– Les principes de système et de fonctionnement font partie du programme d’études des niveaux G et E et des tests de classement associés. Les techniques du programme d’études sont des exemples de principes en action, mais ce ne sont que des exemples. Ils ne définissent pas et ne peuvent pas définir l’ensemble des actions (techniques) possibles dans le système.

Loading